CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2019). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899
Augustinova, M., Parris, B. A., & Ferrand, L. (2019). The loci of Stroop interference and facilitation effects with manual and vocal responses. Frontiers in Psychology, 10:1786. doi : 10.3389/fpsyg.2019.01786
Boudet G, Chausse P, Thivel D, Rousset S, Mermillod M, Baker JS, Parreira LM, Esquirol Y, Duclos M and Dutheil F (2019) How to Measure Sedentary Behavior at Work ? Front. Public Health 7:167. doi : 10.3389/fpubh.2019.00167
SÉMINAIRES
24/10/2019 – François MAQUESTIAUX

Attention centrale et vieillissement : de la recherche d’exceptions à l’hypothèse ORCA (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
80 ans CNRS GDR mémoire - La recherche sur la mémoire ou à la recherche de la mémoire ?

Mercredi 16 octobre 2019. Marie IZAUTE & Guillaume VALLET animeront un café-débat sur "la recherche sur la mémoire"/"à la recherche de la mémoire", dans l’amphithéâtre Aulagnier, IAE Auvergne-EUM Clermont-Ferrand de 18h00 à 20h30.

Rechercher




Accueil > À la une

Le LAPSCO partenaire du projet OPTICOG lauréat de l’appel à projets 2019 de l’ANR

publié le

Septembre 2019. Le LAPSCO partenaire du projet OPTICOG lauréat de l’appel à projets 2019 de l’ANR. Le consortium constitué pour ce projet (CRFDP EA 7475, Université de Rouen, LAPSCO UMR 6024, CERCA UMR 7295 à Poitiers, et Bournemouth University, UK) est porté et coordonné par Maria Augustinova (CRFDP, Rouen).

 
OPTICOG a pour objectif d’optimiser la compréhension des capacités de contrôle cognitif à partir de l’interférence Stroop via l’étude comportementale, électrophysiologique et en IRMf de ses différentes composantes.

 
Dans la mesure où les capacités de contrôle cognitif prédisent le bon fonctionnement cognitif tout au long de la vie, leur compréhension et leur optimisation constituent des objectifs primordiaux. Un obstacle scientifique majeur à l’atteinte de ces objectifs réside dans le fait que la mesure la plus communément utilisée de ces capacités repose sur l’interférence Stroop, qui demeure elle-même mal comprise. Ainsi, le but de ce projet de recherche est de lever cet obstacle scientifique majeur a) en dissociant et définissant précisément les différentes composantes de l’interférence Stroop et les processus cognitifs qu’elles mobilisent ; b) en évaluant leur perméabilité aux différents types de contrôle cognitif ; c) en fournissant un outil d’évaluation et de mesure de ces composantes sur le terrain clinique.

 
Un consortium bien établi (en termes d’expertises, de ressources et de productions scientifiques) propose d’accomplir ces objectifs en 42 mois. Il va mener pour cela une importante série d’études expérimentales utilisant des indicateurs comportementaux, électrophysiologiques et d’imagerie fonctionnelle.

 

Consortium

- CRFDP EA 7475, Université de Rouen (Maria Augustinova, Mariana Burca)
- LAPSCO UMR 6024, Université Clermont Auvergne (Ludovic Ferrand, Laetitia Silvert, Pierre Chausse)
- CERCA UMR 7295, Université de Poitiers (David Clarys)
- Cognitive Control Lab, Bournemouth University, UK (Ben Parris)