CNRS-INSB UCA CNRS-INSHS
Lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Deffuant, G., Roozmand, O., Huet, S., Khamzina, K., Nugier, A., Guimond, S. (2022). Can biases in perceived attitudes explain anti-conformism ? in IEEE Transactions on Computational Social Systems, doi : 10.1109/TCSS.2022.3154034.
Dezecache G., Martin J.R., Tessier C., Safra L., Pitron V., Nuss P. & Grèzes J. (2021). Nature and determinants of social actions during a mass shooting. PLOS ONE, 16. doi : 10.1371/journal.pone.0260392
Newson M., Zhao Y., El Zein M., Sulik J., Dezecache G., Deroy O. & Tunçgenç B. (2021). Digital contact does not promote wellbeing, but face-to-face does : A cross-national survey during the Covid-19 pandemic. New Media & Society. doi : 10.1177/14614448211062164
ÉVÉNEMENTS
Enseignement et formation 2024

Juin 2024. Conditions d’admission en thèse

RECRUTEMENTS
DOLPHIN - Post doctorat 18 mois au LAPSCO

Rechercher




Accueil > Recrutements

DOLPHIN - Post doctorat 18 mois au LAPSCO

publié le , mis à jour le

 
Le Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO–UMR UCA-CNRS 6024) de l’Université Clermont Auvergne (site de Clermont-Ferrand) propose un financement pour un post-doctorat dans le domaine de la psychologie d’une durée de 18 mois, avec un salaire d’environ 2300€ nets par mois, à partir de début septembre 2024.

Date limite des candidatures : 27 août 2024 12h00 (midi)

Le ou la post-doctorant.e effectuera ses travaux au sein du LAPSCO, dans le cadre du projet DOLPHIN, porté par l’entreprise Renault Trucks (Groupe Volvo) et dont l’UCA est partenaire (AAP CORAM 2022, plan de financement France 2030 / France Relance).

Globalement, le projet DOLPHIN vise à préparer les prochaines générations de véhicules électriques en proposant des innovations dans les domaines de l’optimisation énergétique, de l’environnement, de la sécurité des usagers de la route, de l’ergonomie et du bien-être à bord. Dans ce contexte, les travaux du ou de la post-doctorant.e devront contribuer à la compréhension des effets visuels, biologiques et psychologiques de l’éclairage de la cabine pour augmenter la sécurité et le bien-être des conducteurs. Plusieurs questions pourront être abordées, en lien avec les mécanismes psychologiques et comportementaux qui participent à l’amélioration de la vigilance et au niveau de stress par l’exposition à la lumière jusqu’à l’importance de la détection de lumière d’évacuation pour améliorer les conditions de sécurité. En effet, la baisse des performances de conduite et l’inattention sont dues le plus souvent à la fatigue et à la diminution de la vigilance. Ces deux raisons ne sont pas les seules sources d’accidents mais elles sont souvent méconnues et ne sont pas toujours identifiées. L’hypovigilance est vraisemblablement à l’origine de nombreux accidents de la route et tout particulièrement dans certaines situations de conduite : trajet prolongé, conduite monotone, conduite de nuit, etc.

Dans le cadre de ce projet, il s’agira plus particulièrement d’investiguer la façon dont l’exposition à la lumière pourrait modifier la vigilance, le niveau de stress.

Les candidat.e.s, titulaires d’un doctorat en psychologie expérimentale ou en neurosciences cognitives, devront démontrer un intérêt et une expertise concernant l’évaluation de la vigilance et du stress dans des tâches en laboratoire et en situation écologique et une solide pratique de la programmation, de l’exécution et de l’analyse de données d’expériences. Une expertise dans le domaine de l’acquisition et du traitement de l’oculométrie et/ou une expérience en lien avec le milieu industriel seraient un plus. Le ou la candidat.e devra parler couramment français et avoir une bonne maitrise de l’anglais. Les candidatures internationales sont les bienvenues.
Les tâches principales du ou de la candidat.e seront :
1) d’effectuer une revue de la littérature scientifique sur le sujet
2) d’assurer une veille technologique sur les projets similaires au niveau national et international
3) de réaliser des expériences en laboratoire et le cas échéant des mesures en situation de conduite
4) d’analyser les résultats issus des différentes méthodologies employées
5) de synthétiser ces résultats et de proposer des recommandations
6) de valoriser le projet à travers des publications scientifiques visant des revues internationales
7) de communiquer avec les différents partenaires du projet.

Laboratoire d’accueil et équipe d’encadrement du ou de la post-doctorant.e :
La personne recrutée travaillera au LAPSCO avec une équipe composée des porteuses du projet à l’UCA et directrices du post-doc, Marie Izaute (PR-UCA) et Laetitia Silvert (MCF-UCA) et de Frédéric Dutheil (DR PU PH CHU CF et LAPSCO) et de Pierre Chausse (IE-UCA responsable de la cellule Catech du LAPSCO), le tout en étroite collaboration avec les différents partenaires du projet. Le ou la post-doctorant.e sera amené.e à se déplacer ponctuellement en Région Auvergne-Rhône-Alpes, sur les sites des différents partenaires du projet (Renault Trucks à Saint-Priest et Safety Tech à Brignay).
Le Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO–UMR UCA-CNRS 6024 site Carnot de l’UCA) regroupe 35 permanents et près de 70 personnes au total avec les doctorant.e.s et post-doctorant.e.s. Son objet est l’étude des comportements et des processus cognitifs (perception, attention, contrôle d’exécution, mémoire, langage, temporalité) depuis leurs bases cérébrales jusqu’à leurs régulations sous l’influence de l’environnement social, avec des enjeux forts dans les domaines notamment de l’éducation, de l’industrie et de la santé. Soutenu à parité par deux instituts du CNRS (INSB et INSHS), le LAPSCO est partenaire de deux Centre Internationaux de Recherche (Systèmes et services innovants pour les transports et la production et Risques naturels catastrophiques et vulnérabilité socio-économique) et partenaire et/ou porteur de plusieurs projets financés par l’ANR ou l’Europe. Le LAPSCO est également très actif en matière de partenariats avec les sciences de l’ingénieur, avec les acteurs de l’éducation et avec le monde industriel.

 

 
Pour candidater : Le dossier de candidature comprendra les pièces suivantes, réunies en un unique fichier .pdf :
-  un CV détaillé, une copie du diplôme et du rapport de doctorat
-  une lettre de motivation précisant les intérêts de recherche et les expériences précédentes,
-  le nom d’au moins une personne de référence à contacter
-  deux lettres de recommandation.

Les candidatures sont à adresser à Marie Izaute (marie.izaute@uca.fr) avant **le 27 août 2024 à midi**. Les entretiens seront organisés le vendredi 30 août 2024.