CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2019). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899
Augustinova, M., Parris, B. A., & Ferrand, L. (2019). The loci of Stroop interference and facilitation effects with manual and vocal responses. Frontiers in Psychology, 10:1786. doi : 10.3389/fpsyg.2019.01786
Boudet G, Chausse P, Thivel D, Rousset S, Mermillod M, Baker JS, Parreira LM, Esquirol Y, Duclos M and Dutheil F (2019) How to Measure Sedentary Behavior at Work ? Front. Public Health 7:167. doi : 10.3389/fpubh.2019.00167
SÉMINAIRES
24/10/2019 – François MAQUESTIAUX

Attention centrale et vieillissement : de la recherche d’exceptions à l’hypothèse ORCA (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

07/11/2019 – Christophe GOBBE

Objectiver la vulnérabilité : du qualitatif au quantitatif. Apports, limites et impasses dans le cadre d’une étude sur un art martial. (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
Soutenance de thèse d’Alyson Sicard : Filles et garçons face à la meilleure réussite scolaire des filles : quelles conséquences sur la perception des relations de genre et la performance ?

Vendredi 8 novembre 2019. Soutenance de thèse d’Alyson Sicard (LAPSCO, CNRS, UCA). A 14h30, Université Clermont Auvergne, amphi Collomp.

Rechercher




Accueil > À la une

Un projet LAPSCO, le projet DISESTEEM, lauréat de l’appel à projets 2018 de l’ANR !

publié le , mis à jour le

Septembre 2018. Un projet LAPSCO, le projet DISESTEEM, lauréat de l’appel à projets 2018 de l’ANR ! Le consortium constitué pour ce projet (LAPSCO UMR CNRS à Clermont, PAVéA EA à Tours, Research Chair Intergroup Relations, Univ. Moncton, Canada) est porté et coordonné par Delphine Martinot.

 
DISESTEEM a pour objectif d’étudier chez les pré-adolescents et adolescents le lien entre le désengagement psychologique et l’estime de soi afin de mieux prévenir le décrochage scolaire, préoccupation majeure de l’institution scolaire, des parents, mais aussi des chercheurs. Le désengagement psychologique dans le domaine scolaire est utilisé en réponse à des difficultés scolaires et consiste à se retirer psychologiquement de l’école.

 

L’originalité du projet DISESTEEM est

(1) d’identifier de nouveaux prédicteurs du désengagement psychologique
(2) de mettre en évidence ses liens avec l’estime de soi globale et des dimensions spécifiques d’estime de soi en fonction de l’avancée dans l’adolescence
(3) d’étudier ses effets sur l’apprentissage
(4) d’examiner des pistes d’action pour prévenir le désengagement psychologique.