CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Deffuant, G., Roozmand, O., Huet, S., Khamzina, K., Nugier, A., Guimond, S. (2022). Can biases in perceived attitudes explain anti-conformism ? in IEEE Transactions on Computational Social Systems, doi : 10.1109/TCSS.2022.3154034.
Dezecache G., Martin J.R., Tessier C., Safra L., Pitron V., Nuss P. & Grèzes J. (2021). Nature and determinants of social actions during a mass shooting. PLOS ONE, 16. doi : 10.1371/journal.pone.0260392
Newson M., Zhao Y., El Zein M., Sulik J., Dezecache G., Deroy O. & Tunçgenç B. (2021). Digital contact does not promote wellbeing, but face-to-face does : A cross-national survey during the Covid-19 pandemic. New Media & Society. doi : 10.1177/14614448211062164
SÉMINAIRES
30/06/2022 – Mehdi MOUSSAID

La foule peut-elle jouer aux échecs ? Exploration des mécanismes cognitifs d’intelligence collective. (TEAMS, 10h30-12h00)

15/09/2022 – Vincent PICHOT

Analyse de la variabilité RR : Méthodes et applications. (Amphi Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
Enseignement et formation 2022

Juin 2022. Conditions d’admission en thèse

#Metoo et #Balancetonporc : analyse et comparaison

Informations relatives aux droits CNIL et à la non-oppostion

RECRUTEMENTS
Chaire de professeur Junior - Numérique pour l’éducation H/F

Le LAPSCO recrute un/une jeune chercheur.se sur une "chaire professeur junior" dans le domaine du numérique éducatif (digital education).

Rechercher




Accueil > À la une

Un projet LAPSCO, le projet DISESTEEM, lauréat de l’appel à projets 2018 de l’ANR !

publié le , mis à jour le

Septembre 2018. Un projet LAPSCO, le projet DISESTEEM, lauréat de l’appel à projets 2018 de l’ANR ! Le consortium constitué pour ce projet (LAPSCO UMR CNRS à Clermont, PAVéA EA à Tours, Research Chair Intergroup Relations, Univ. Moncton, Canada) est porté et coordonné par Delphine Martinot.

 
DISESTEEM a pour objectif d’étudier chez les pré-adolescents et adolescents le lien entre le désengagement psychologique et l’estime de soi afin de mieux prévenir le décrochage scolaire, préoccupation majeure de l’institution scolaire, des parents, mais aussi des chercheurs. Le désengagement psychologique dans le domaine scolaire est utilisé en réponse à des difficultés scolaires et consiste à se retirer psychologiquement de l’école.

 

L’originalité du projet DISESTEEM est

(1) d’identifier de nouveaux prédicteurs du désengagement psychologique
(2) de mettre en évidence ses liens avec l’estime de soi globale et des dimensions spécifiques d’estime de soi en fonction de l’avancée dans l’adolescence
(3) d’étudier ses effets sur l’apprentissage
(4) d’examiner des pistes d’action pour prévenir le désengagement psychologique.