CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Lüders, A., Urbanska, K., Wollast, R., Nugier, A., & Guimond, S. (2021). Bottom-up Populism : How relative deprivation and populist attitudes mobilize leaderless anti-government protest. Journal of Social and Political Psychology, 2021, Vol. 9(2), 506–519, doi : 10.5964/jspp.7349
Goudeau, S., Sanrey, C., Stanczak, A., Manstead, A., & Darnon, C. (2021). Why lockdown and distance learning during the COVID-19 pandemic are likely to increase the social class achievement gap. Nature Human Behaviour. doi : 10.1038/s41562-021-01212-7
Darnon, C., Sommet, N., Normand, A., Stanczak, A., & Désert, M. (in press) Orientation Politique et Soutien à l’Innovation Pédagogique : Qui Sont les Plus Réfractaires ? / Political Orientation and Support for Pedagogical Innovation : Who Resist the Most ? L’Année Psychologique / Topics in Cognitive Psychology.
SÉMINAIRES
18/11/2021 – Serge CAPAROS

Percevoir la forêt ou les arbres : Impact de l’exposition urbaine sur le biais perceptuel. (Amphi Collomp, 10h30-12h00)

25/11/2021 – Vincent PICHOT

Analyse de la variabilité RR : Méthodes et applications. (Amphi Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
Soutenance de thèse de Dounia Lakhzoum : Semantic organisation and generalisation mechanisms of abstract concepts

Jeudi 16 décembre 2021. Soutenance de thèse de Dounia Lakhzoum (LAPSCO, CNRS, UCA) à 14h30, en salle 404.

Rechercher




Accueil > À la une

Les médecins urgentistes de garde montent à fréquence cardiaque maximale en raison du stress

publié le , mis à jour le

Mars 2017. Une étude parue en ligne dans International Archives of Occupational and Environmental Health montre que les médecins urgentistes montent à fréquence cardiaque maximale en raison du stress.

Etre médecin n’est pas anodin en termes de contraintes physiques et psychiques, et l’évaluation peut être faite avec un paramètre clinique simple - le signe vital par excellence : la fréquence cardiaque.

 
Cet article démontre :
1) que les médecins urgentistes montent à fréquence cardiaque maximale en garde,
2) que les périodes de tachycardie en garde sont absolument considérables ; un médecin notamment reste à plus de 120 battement par minutes pendant plus de 4 heures sur 24 heures de garde, comme s’il courrait un marathon,
3) que le facteur principal expliquant les tachycardies est la prise en charge d’urgences vitales. Chaque urgence vitale augmente de 26 minutes les périodes de tachycardies supérieures à 100 battements par minutes.

Pour en savoir plus : Dutheil, F., Marhar, F., Boudet, G., Perrier, C., Naughton, G., Chamoux, A., Huguet, P., Mermillod, M., Saâdaoui, F., Moustafa, F., & Schmidt, J. (2017). Maximal tachycardia and high cardiac strain during night shifts of emergency physicians. International Archives of Occupational and Environmental Health. DOI 10.1007/s00420-017-1211-5