CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Maïonchi-Pino, N., Carmona, A., Tossonian, M., Lucas, O., Loiseau, V., & Ferrand, L. (2020). Universal phonological restrictions in reading : What do French beginning readers (mis)perceive ? Frontiers in Psychology doi : 10.3389/fpsyg.2019.02914
de la Sablonnière, R., Nugier, A., Kleinlogel, E.P., Pelletier-Dumas, M. & Guimond, S. (In Press). The Impact of National Integration Policies on Prejudice and Psychological Well-being : The Fundamental Role of the Clarity and Coherence of Integration Policies. European Journal of Social Psychology.
Kleinlogel, E.P., Nugier, A., Pelletier-Dumas, M., de la Sablonnière, R., & Guimond, S. (In Press). Why do people come to support a highly controversial law ? Manipulating the clarity and coherence of a law can shape individuals’ perception and approval. Psychologie Française.
SÉMINAIRES
23/01/2020 – Rémy VERSACE

La cognition incarnée : le monde « ressenti » n’est pas pré-donné, mais au contraire projeté, ou énacté, dans une sorte d’espace-temps cognitif. (Salle 307, 10h30-12h00)

Rechercher




Accueil > À la une

Les garçons nuls en lecture ?

publié le , mis à jour le

Mai 2016. Les garçons nuls en lecture ? Publiée dans le Journal of Experimental Social Psychology et reprise dans Wall Street Journal et Pour la Science, une étude remet en cause l’idée d’une supériorité intrinsèque des filles sur les garçons en lecture. Fruit d’une collaboration entre Pascal Pansu et Sylvain Max (Université de Grenoble), Isabelle Régner & Pascale Colé (LPC Aix-Marseille Université), Pascal Huguet (LAPSCO) et John Nezlek (University of Williamsburg, Virginia, USA), l’étude montre une supériorité des garçons lorsque l’exercice de lecture est présenté non plus comme un « test » mais comme un jeu.

Pour en savoir plus :