CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2019). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899
Augustinova, M., Parris, B. A., & Ferrand, L. (2019). The loci of Stroop interference and facilitation effects with manual and vocal responses. Frontiers in Psychology, 10:1786. doi : 10.3389/fpsyg.2019.01786
Boudet G, Chausse P, Thivel D, Rousset S, Mermillod M, Baker JS, Parreira LM, Esquirol Y, Duclos M and Dutheil F (2019) How to Measure Sedentary Behavior at Work ? Front. Public Health 7:167. doi : 10.3389/fpubh.2019.00167
SÉMINAIRES
24/10/2019 – François MAQUESTIAUX

Attention centrale et vieillissement : de la recherche d’exceptions à l’hypothèse ORCA (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

07/11/2019 – Christophe GOBBE

Objectiver la vulnérabilité : du qualitatif au quantitatif. Apports, limites et impasses dans le cadre d’une étude sur un art martial. (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
80 ans CNRS GDR mémoire - La recherche sur la mémoire ou à la recherche de la mémoire ?

Mercredi 16 octobre 2019. Marie IZAUTE & Guillaume VALLET animeront un café-débat sur "la recherche sur la mémoire"/"à la recherche de la mémoire", dans l’amphithéâtre Aulagnier, IAE Auvergne-EUM Clermont-Ferrand de 18h00 à 20h30.

Soutenance de thèse d’Alyson Sicard : Filles et garçons face à la meilleure réussite scolaire des filles : quelles conséquences sur la perception des relations de genre et la performance ?

Vendredi 8 novembre 2019. Soutenance de thèse d’Alyson Sicard (LAPSCO, CNRS, UCA). A 14h30, Université Clermont Auvergne, amphi Collomp.

Rechercher




Accueil > Tables rondes CPAFO

17/07/2019 - 17h30 - CPAFO au Beerland

par Boris Quétard - publié le , mis à jour le


Autin et Croizet (2012) - Interprétations métacognitives de la difficulté, essentialisation et performance cognitive

 

« La table ronde CPAFO continue encore et toujours sa quête de connaissance »

 
Le dernier rendez-vous de l’année académique aura lieu le Mercredi 17 Juillet vers 17h30. Il aura lieu au bar le Beerland. Nous partirons du laboratoire vers 17h15

 
 

Date : Mercredi 17 Juillet 2019
Heure : 17h30-18h30
Lieu : Beerland

 
 
Nous parlerons des effets des interprétations métacognitives de la difficulté sur la performance à des tâches complexes, tests, examens...
 
Nous lancerons la discussion à partir d’un article de Frédérique Autin et Jean-Claude Croizet (2012) sur l’amélioration des capacités en mémoire de travail lorsque de faibles performances sont subjectivement interprétées comme marqueur de l’apprentissage plutôt que comme des indicateurs d’incompétence.

 
Pour rappel, ce rendez-vous est ouvert à tout le laboratoire. Il se tient habituellement les premiers et troisièmes jeudis de chaque mois au laboratoire et au bar le Carnot, en fin d’après midi (mais comme c’est la fin de l’année et que des soutenances de thèse sont programmée, on casse la routine).

 

À mercredi pour cette nouvelle édition !

 
Auteurs (année) : Autin & Croizet (2012)
Titre : Improving Working Memory Efficiency by Reframing Metacognitive Interpretation of Task Difficulty
Journal : Journal of Experimental Psychology : General

 
Résumé :
Working memory capacity, our ability to manage incoming information for processing purposes, predicts achievement on a wide range of intellectual abilities. Three randomized experiments (N = 310) tested the effectiveness of a brief psychological intervention designed to boost working memory efficiency (i.e., state working memory capacity) by alleviating concerns about incompetence subtly generated by demanding tasks. Sixth graders either received or did not receive a prior 10-min intervention designed to reframe metacognitive interpretation of difficulty as indicative of learning rather than of self-limitation. The intervention improved children’s working memory span and reading comprehension and also reduced the accessibility of self-related thoughts of incompetence. These findings demonstrate that constructing a psychologically safe environment through reframing metacognitive interpretation of subjective difficulty can allow children to express their full cognitive potential. (PsycINFO Database Record (c) 2016 APA, all rights reserved)