CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2019). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899
Augustinova, M., Parris, B. A., & Ferrand, L. (2019). The loci of Stroop interference and facilitation effects with manual and vocal responses. Frontiers in Psychology, 10:1786. doi : 10.3389/fpsyg.2019.01786
Boudet G, Chausse P, Thivel D, Rousset S, Mermillod M, Baker JS, Parreira LM, Esquirol Y, Duclos M and Dutheil F (2019) How to Measure Sedentary Behavior at Work ? Front. Public Health 7:167. doi : 10.3389/fpubh.2019.00167
SÉMINAIRES
24/10/2019 – François MAQUESTIAUX

Attention centrale et vieillissement : de la recherche d’exceptions à l’hypothèse ORCA (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

07/11/2019 – Christophe GOBBE

Objectiver la vulnérabilité : du qualitatif au quantitatif. Apports, limites et impasses dans le cadre d’une étude sur un art martial. (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
Soutenance de thèse d’Alyson Sicard : Filles et garçons face à la meilleure réussite scolaire des filles : quelles conséquences sur la perception des relations de genre et la performance ?

Vendredi 8 novembre 2019. Soutenance de thèse d’Alyson Sicard (LAPSCO, CNRS, UCA). A 14h30, Université Clermont Auvergne, amphi Collomp.

Rechercher




Accueil > Séminaires

21/09/2017 – Valérie AMIARD

par Guillaume VALLET - publié le , mis à jour le

Les facteurs de pénibilité au travail - Objet d’une controverse

Conférence

Date : 21 septembre 2017
Heure : 10h45 - 12h15
Lieu : Amphithéâtre Paul Collomp

Résumé de la conférence

La réforme des retraites de 2010 a introduit des dispositions dans le Code du travail concernant la pénibilité au travail. Ce dispositif de prévention, de traçabilité et de compensation se base sur la prise en compte de certains facteurs de risque liés à des contraintes thermiques ou à des rythmes de travail (en ce qui concerne l’exposé). Or la règle de droit ne prend pas en compte tous les paramètres utiles pour réduire la pénibilité chez les salariés. Je vous propose alors les arguments scientifiques du fondement de la pénibilité en ce qui concerne le travail posté et les RPS, les travail sous forte chaleur et des outils d’évaluation.
La prise en compte des différents facteurs, associée à une évaluation individualisé cardio-pulmonaire et locomotrice doit permettre une adaptation des postes de travail et contribuer au maintien dans l’emploi.

Conférencier

Dr. Valérie AMIARD