CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Victeur, Q., Huguet, P., Silvert, L. (in press). Attentional allocation to task-irrelevant fearful faces is not automatic : experimental evidence for the conditional hypothesis of emotional selection. Cognition and Emotion.
Mazerolle, M., Régner, I., Rigalleau, F., & Huguet, P. (in press). Highlighting and reducing the impact of negative aging stereotypes during older adults’ cognitive testing. Journal of Visualized Experiments.
Gauthier, K., Morand, A., Dutheil, F., Alescio-Lautier, B., Boucraut, J., Clarys, D., Eustache, F., Girard, N., Guedj, E., Mazerolle, Paccalin, M., de la Sayette, V., Zarea, A., Huguet, P., Michel, B.F., Desgranges, B., & Régner, I. Ageing stereotypes and prodromal Alzheime’s disease (AGING) Study protocol for an ongoing randomised clinical study (in press). British Medical Journal (BMJ) Open, 9(10), p. e032265.
ÉVÉNEMENTS
Soutenance de thèse de Quentin Victeur : Capture attentionnelle par les expressions faciales émotionnelles : nouveaux arguments expérimentaux en faveur de l’hypothèse de conditionnalité

Lundi 9 décembre 2019. Soutenance de thèse de Quentin Victeur (LAPSCO, CNRS, UCA). A 9h, amphi 125, MSH Clermont-Ferrand.

Rechercher




Accueil > Évènements

Soutenance de thèse de Quentin Hallez : Développement, temps et attention : Comportement et modélisation

publié le , mis à jour le

Jeudi 18 juillet 2019. Soutenance de thèse de Quentin Hallez (LAPSCO, CNRS, UCA). A 13h, Université Clermont Auvergne, amphi Paul Collomp.

Quentin Hallez présentera et soutiendra publiquement sa thèse intitulée "Développement, temps et attention : Comportement et modélisation".

 

Cette thèse se déroulera le :

- Jeudi 18 juillet 2019
- à 13h
- amphi Paul Collomp, Université Clermont-Auvergne, Clermont-Ferrand

 
Membres du jury

Sylvie DROIT-VOLET (LAPSCO, Université Clermont-Auvergne, directrice de la thèse)
Sandrine GIL (Centre de Recherche sur la Cognition et l’Apprentissage, Université de Poitiers, rapporteure)
Martial MERMILLOD (Laboratoire de Psychologie et Neuro-cognition, Université Grenoble Alpes)
François OSIURAK (Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs, Université Lumière Lyon 2)
Anne-Claire RATTAT (Laboratoire Sciences de la Cognition, Technologie, Centre Université de Formation et de Recherche Jean-François Champollion)
Valérie TARTAS (Laboratoire Cognition, Langues, Langages, Ergonomie, Université de Toulouse, rapporteure)