CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Corman, M., Aubret, D., Ghazal, J., Berthon, M., Chausse, P., Lohou, C, Dambrun, M. (2020). Attentional bias modification with a new paradigm : The effect of the Detection Engagement and Savoring Positivity (DESP) Task on eye-tracking of attention. Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, 68. doi : /10.1016/j.jbtep.2019.101525
Maïonchi-Pino, N., Carmona, A., Tossonian, M., Lucas, O., Loiseau, V., & Ferrand, L. (2020). Universal phonological restrictions in reading : What do French beginning readers (mis)perceive ? Frontiers in Psychology doi : 10.3389/fpsyg.2019.02914
de la Sablonnière, R., Nugier, A., Kleinlogel, E.P., Pelletier-Dumas, M. & Guimond, S. (In Press). The Impact of National Integration Policies on Prejudice and Psychological Well-being : The Fundamental Role of the Clarity and Coherence of Integration Policies. European Journal of Social Psychology.

Rechercher




Accueil > Séminaires

23/11/2017 – Jean-Rémy MARTIN

par Guillaume VALLET - publié le , mis à jour le

Les source de l’influence sociale : de la situation à la cognition

Conférence

Date : 23 novenbre 2017
Heure : 11h00 - 12h30
Lieu : Amphithéâtre Paul Collomp

Résumé de la conférence

Dans ce séminaire, nous aborderons des cas classiques d’influence sociale — autorité et conformité. Dans un premier temps, nous détaillerons certaines expériences classiques de psychologie sociale qui ont permis de démontrer la nature éminemment situationnelle des sources de l’influence. Ce faisant, dans un deuxième temps, nous essaierons de montrer que la psychologie de l’influence de ces cinquante dernières années a largement été béhavioriste. À cet égard, nous présenterons des expériences récentes, ainsi que certains de nos travaux, mettant en avant le fait que l’influence sociale engendre des modulations profondes du traitement de l’information. Les réponses comportementales aux situations d’influence sociale, loin de se résumer à de la simple complaisance, seraient ainsi accompagnées d’expériences subjectives concomitantes et cohérentes avec le contenu informationnel et social véhiculé par la situation en jeu.

Conférencier

Dr. Jean-Rémy MARTIN
Postdoctorant à l’Université Libre de Bruxelles,
Centre de Recherche en Cognition et Neurosciences (ULB, CRCN, CO3)
[Site internet]