CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Spatola N., Belletier C., Normand A., Chausse P., Monceau S., Augustinova M., Barra V., Huguet P.*, & Ferrand L.*. (2018). * equal contribution. Not as bad as it seems : When the presence of a threatening humanoid robot improves human performance. Science Robotics, 3, eaat5843. doi : 10.1126/scirobotics.aat5843
Plancher, G., Mazères, F., & Vallet, G.T. (In press). When motion improves working memory, Memory.
Magnon V., Vallet G.T. & Auxiette C. (2018). Sedentary Behavior at Work and Cognitive Functioning : A Systematic Review. Front. Public Health 6:239. doi : 10.3389/fpubh.2018.00239
SÉMINAIRES
20/09/18 – Oulmann ZERHOUNI

Processus d’autorégulation dans le conditionnement évaluatif et application au traitement des comportements addictifs (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

Rechercher




Accueil > Évènements

Bar des Sciences "Progrès et Innovation"

publié le , mis à jour le

Mardi 16 Janvier 2018. Bar des Sciences "Progrès et Innovation", avec la participation de Nicolas Spatola (LAPSCO).

"Innovation" s’est substituée à "progrès" dans le langage usuel. Comment en est-on venu à évacuer ce mot si emblématique de la modernité pendant quatre siècles ? Que révèle ce glissement ? Un repli matérialiste ? Un renoncement aux valeurs universelles ? Le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme et la communauté scientifique organisent un débat consacré à ce thème.
 

Cette soirée se déroulera le :

- Mardi 16 Janvier 2018
- à 20h33
- au café-théâtre La Baie des Singes, Cournon

 
Selon le philosophe des sciences Etienne Klein, le Progrès du Siècle des Lumières a perdu sa majuscule : "le symptôme du dépérissement du Progrès, maltraité par une multitude de venins qui défigurent l’héritage des Lumières, déconsidèrent la science, marchandisent la recherche, mutilent l’essence humaniste, empoisonnent la destination universelle et démocratique dudit progrès, désormais abandonné au fantasme de l’innovation".

Là où le Progrès ambitionne l’amélioration de la condition humaine, l’innovation se contenterait de créer de nouveaux produits et de les vendre. La sophistication technique supplanterait la recherche de sens. Cette innovation créée-t-elle les conditions du Progrès social et humain qu’elle devait accompagner ? Internet, smartphone, réseau sociaux, ère du numérique : progrès ou innovation ?

Pourquoi les avancées scientifiques ne profitent-elles pas à "l’humanisation de toute l’humanité" ? Crise de confiance ? Nouvelle relation au temps ? Cette tendance consistant aujourd’hui à considérer comme positif tout ce qui relève de la simple nouveauté n’appelle-t-elle pas à un sursaut éthique ? Faire progresser l’idée de Progrès ? Sa belle anagramme pourrait suffire à nous motiver : le degré d’espoir !

Avec des biologistes, des chefs d’entreprise, des psychologues, des philosophes, des médecins, des économistes…