CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Maïonchi-Pino, N., Carmona, A., Tossonian, M., Lucas, O., Loiseau, V., & Ferrand, L. (2020). Universal phonological restrictions in reading : What do French beginning readers (mis)perceive ? Frontiers in Psychology doi : 10.3389/fpsyg.2019.02914
de la Sablonnière, R., Nugier, A., Kleinlogel, E.P., Pelletier-Dumas, M. & Guimond, S. (In Press). The Impact of National Integration Policies on Prejudice and Psychological Well-being : The Fundamental Role of the Clarity and Coherence of Integration Policies. European Journal of Social Psychology.
Kleinlogel, E.P., Nugier, A., Pelletier-Dumas, M., de la Sablonnière, R., & Guimond, S. (In Press). Why do people come to support a highly controversial law ? Manipulating the clarity and coherence of a law can shape individuals’ perception and approval. Psychologie Française.
SÉMINAIRES
23/01/2020 – Rémy VERSACE

La cognition incarnée : le monde « ressenti » n’est pas pré-donné, mais au contraire projeté, ou énacté, dans une sorte d’espace-temps cognitif. (Salle 307, 10h30-12h00)

Rechercher




Accueil > Séminaires

23/01/2020 – Rémy VERSACE

par Guillaume VALLET - publié le , mis à jour le

La cognition incarnée : le monde « ressenti » n’est pas pré-donné, mais au contraire projeté, ou énacté, dans une sorte d’espace-temps cognitif.

Date : 23 janvier 2020
Heure : 10h30 - 12h00
Lieu : Salle 307

Résumé

L’approche incarnée de la cognition défend une approche externaliste dans laquelle la cognition est enracinée (incarnée) dans les interactions sensori-motrices présentes et passées de l’individu (dimension temporelle de la cognition) avec son environnement physique et social (dimension spatiale). Dans ce cadre, la mémoire est définie comme un système se modifiant au cours de nos expériences sensori-motrices et susceptibles de reproduire (simuler ou recréer) les états cognitifs correspondant à ces expériences. Ainsi les états mentaux (perceptions, souvenirs, connaissances, ressentis…) ne proviennent pas de l’activation de représentations préétablies du monde, mais émergent ici et maintenant à partir de la recréation ou simulation d’états antérieurs.

Conférencier

Rémy VERSACE
Professeur de psychologie à l’Université Lyon 2, laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs (EMC).
[Site internet]