CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Troian-Adam J., Bonetto E., Varet F., Arciszewski T. & Dezecache G. (in press). Explaining social behaviour in response to death-related threats : The conspecific loss compensation mechanism. Evolutionary Behavioral Sciences.
Dezecache G., Frith C.D. & Deroy O. (2020). Pandemics and the great evolutionary mismatch. Current Biology, 30, R1-R3.
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2020). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899

Rechercher




Accueil > Séminaires

09/05/19 – Lionel BRUNEL

par Guillaume VALLET - publié le , mis à jour le

De l’inaction à l’enaction ou comment repenser les relations cognition/environnement.

Date : 09 mai 2019
Heure : 11h00 - 12h30
Lieu : Amphithéâtre Paul Collomp

Résumé

Depuis le début du cognitivisme (Fodor, 1983), l’environnement et la cognition sont considérés comme des entités séparables. C’est donc uniquement au travers la représentation cognitive de l’environnement qu’un individu pourrait agir au sein de ce dernier. A l’opposé, l’enactivisme (Varela, Thompson & Rosch, 1993) propose que cognition et environnement co-emerge à partir d’un couplage élémentaire sensorimoteur. La cognition serait donc par définition incarnée et située. L’objectif de ce séminaire est de présenter et tester expérimentalement les implications d’une telle conception de la cognition.

Mots-clés ; Sensorimotricité, Emergence et intégration, Attribution et Fluence

Conférencier

Dr. Lionel BRUNEL
Maître de conférences en psychologie (HDR), Université Montpellier 3, Dynamiques cognitives et sociocognitives émergentes (DynaCSE)
[Site internet]