CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Ferrand, L., Ducrot, S., Chausse, P., Maïonchi-Pino, N., O’Connor, R. J., Parris, B. J., Perret, P., Riggs, K. J., & Augustinova, M. (2019). Stroop interference is a composite phenomenon : Evidence from distinct developmental trajectories of its components. Developmental Science. doi : 10.1111/desc.12899
Augustinova, M., Parris, B. A., & Ferrand, L. (2019). The loci of Stroop interference and facilitation effects with manual and vocal responses. Frontiers in Psychology, 10:1786. doi : 10.3389/fpsyg.2019.01786
Boudet G, Chausse P, Thivel D, Rousset S, Mermillod M, Baker JS, Parreira LM, Esquirol Y, Duclos M and Dutheil F (2019) How to Measure Sedentary Behavior at Work ? Front. Public Health 7:167. doi : 10.3389/fpubh.2019.00167
SÉMINAIRES
24/10/2019 – François MAQUESTIAUX

Attention centrale et vieillissement : de la recherche d’exceptions à l’hypothèse ORCA (Amphi. Paul Collomp, 10h30-12h00)

ÉVÉNEMENTS
80 ans CNRS GDR mémoire - La recherche sur la mémoire ou à la recherche de la mémoire ?

Mercredi 16 octobre 2019. Marie IZAUTE & Guillaume VALLET animeront un café-débat sur "la recherche sur la mémoire"/"à la recherche de la mémoire", dans l’amphithéâtre Aulagnier, IAE Auvergne-EUM Clermont-Ferrand de 18h00 à 20h30.

Rechercher




Accueil > Séminaires

07/03/19 – Jessica MANGE

par Guillaume VALLET - publié le , mis à jour le

Amorçage de stéréotypes, menace perçue et cibles « catégoriellement incertaines » : conséquences sur les réponses agressives automatiques

Date : 07 mars 2019
Heure : 10h30 - 12h00
Lieu : Amphithéâtre Paul Collomp

Résumé de la conférence

Cette conférence porte sur la manière dont l’amorçage de stéréotypes peut favoriser ou inhiber la production de réponses agressives automatiques en lien avec la menace exogroupe perçue dans le cas de cibles à la catégorisation « incertaine ». La littérature met en évidence que l’amorçage de catégories sociales a des effets sur les réponses agressives envers des cibles explicitement exogroupes (e.g. Devine & Elliot, 1995 ; Ford, 1997 ; Schmidt & Nosek, 2010), ou lors d’interaction, envers des cibles explicitement endogroupes (Chen & Bargh, 1997). Par exemple, des individus-cibles explicitement afro-américains suscitent des réponses agressives plus importantes que des individus-cibles explicitement euro-américains (e.g. Correll et al., 2002). Nous nous intéressons à des situations assez classiques mais peu explorées à ce jour, à savoir celles durant lesquelles nous sommes exposés à des individus dont nous ignorons l’appartenance groupale, où tout au moins pour lesquels les attributs explicites ne permettent pas d’attribution groupale certaine. Ainsi, nous avons pu montrer que l’amorçage préalable d’une catégorie devient un enjeu majeur dans l’appréhension de ces individus que nous qualifions de « catégoriellement ambigus » (Mange et al., 2012). Ces premiers travaux ont ensuite été complétés par une exploration du rôle de la menace exogroupe perçue dans le processus sous trois angles différents. Une première étude démontre que l’enjeu dans ces situations est à la fois intergroupe et également lié à la menace exogroupe perçue (Mange et al., 2016). Une seconde étude démontre que l’amalgame cognitif entre des catégories pourtant liées de manière distincte à la menace perçue est régulé de manière explicite par les individus en graduant leurs réponses en fonction de la menace perçue (Sanrey et al., soumis). Enfin, une étude explore le lien entre ce type de paradigme, la menace perçue et l’applicabilité des stéréotypes. Au final, deux points seront discutés. Nous examinerons d’une part l’enjeu à distinguer l’amorçage de stéréotypes et / ou de rapports intergroupes et d’autre part, la question du construit mesuré dans ce paradigme du jeu du tireur.

Conférencière

Dre. Jessica MANGE
Jessica Mange est enseignante-chercheure en psychologie sociale à l’Université de Caen Normandie. Elle est membre du Laboratoire de Psychologie Caen Normandie (LPCN, EA 7452) – MRSH (USR 3486, CNRS-UNICAEN)
[Site internet]

Jessica Mange interviendra également dans le cadre des séminaires internes de l’équipe 2 : Comportements Sociaux et Dynamiques Collectives du LAPSCO.