CNRS-INSB UCA
CNRS-INSHS
lapsco
LAboratoire de Psychologie
Sociale et COgnitive

UMR 6024 UCA-CNRS
L'étude de la cognition depuis ses bases cérébrales jusqu'à sa régulation sous l'influence de l'environnement social

DERNIÈRES PUBLICATIONS
Vallet, G.T., Hudon, C., Bier, N., Macoir, J., Versace, R., & Simard, M. (2017). A SEMantic and EPisodic Memory Test (SEMEP) developed within the embodied cognition framework : Application to normal aging, Alzheimer’s Disease and Semantic Dementia. Frontiers in Psychology. [Frontiers]
Butera, F., & Darnon, C. (2017). Competence assessment, social comparison and conflict regulation. In A. Elliot, C. Dweck & D. Yaeger (Eds). Handbook of Competence and Motivation (2nd Edition : Theory and Application) (pp. 192-213) New York : Guilford Press.
Darnon, C., Wiederkehr, V., Dompnier, B., & Martinot, D. (in press). "Where there is a will, there is a way" : Belief in School Meritocracy and the social-class achievement gap". British Journal of Social Psychology. DOI : 10.1111/bjso.12214
SÉMINAIRES
21/09/2017 – Valérie AMIARD

Les facteurs de pénibilité au travail - Objet d’une controverse (Amphi. Paul Collomp, 10h45-12h15)

Rechercher




Accueil > Présentation

Équipe 3 : Stress Physiologique et Psychosocial, Bien-Être

publié le , mis à jour le

Sous la responsabilité de Frédéric Dutheil (PHU HDR) et Nadia Chakroun (MC), l’équipe 3 (9 personnels permanents) regroupe des spécialistes du stress physiologique, du bien-être et de la psychologie de la santé, de certains handicaps comme l’autisme, mais aussi des spécialistes de psychologie cognitive et sociale, avec une approche biopsychosociale du stress et du bien-être dans différents contextes (e.g., troubles du spectre autistique, stress professionnel). Il s’agit plus généralement de développer les interfaces entre la psychologie scientifique et la médecine et ainsi de mieux répondre à certains enjeux de santé publique. Sous l’impulsion de F. Dutheil, médecin, cette équipe bénéficie aussi de l’accès à certaines infrastructures du CHU de Clermont-Ferrand ainsi qu’à un dosage en routine des biomarqueurs du stress. Les critiques majeures généralement formulées aux recherches concernant la santé sont, d’une part, leur faible degré de généralisation dû notamment à une méthodologie purement corrélationnelle et, d’autre part, une réelle difficulté d’application concrète des résultats liés cette fois-ci à une méthodologie purement expérimentale. L’équipe 3 a recours à ces deux approches en les combinant à des technologies permettant de mieux comprendre ce qui se passe dans la vie quotidienne de l’individu de façon à développer des interventions plus écologiques, pertinentes et efficaces. L’utilisation et le développement de ces technologies pour la prise en charge et la prévention est un atout majeur de l’équipe 3.